Madeira

J’avais déjà visité cette île en 2013. A l’époque, nous étions dans un hôtel situé à l’ouest, vers Calheta.
Changement d’organisation pour 2019, on s’est installé plutôt au centre, à une quinzaine de minutes de Funchal, la ville principale.

Première remarque, l’anglais a vraiment pris le dessus sur le français dans cet archipel portugais. En l’espace de 7 ans, je vois vraiment la différence. les jeunes générations maîtrisent l’anglais.

Pestana Royal. Personnel accueillant, on arrive à obtenir une chambre avec un petit balcon et une vue sur l’océan atlantique.

Si vous cherchez du sable fin, Passez votre chemin. On a le droit à du galet de compétition. D’ailleurs, le bruit des galets qui s’entrechoquent à chaque reflux de la marée est impressionnant. J’aurai du faire un enregistrement pour en faire une artisterie.

Je n’avais pas eu de vraies vacances depuis 2017. Atterrir dans cet hôtel 5 étoiles m’a fait bien de folie. Des journées ensoleillées, activités de glandouille dans la piscine indoor et séances de sauna, balade le long de la mer…Bref repos total .

Changement par rapport à 2013. L’île voue un véritable culte à l’enfant du pays ,Cristiano Ronaldo. Aéroport à son nom, affiches publicitaires, musée avec cette magnifique sculpture du sportif.

Les mains et le bas ventre sont vraiment bien lustrés. Étonnant non ?

Certains touristes vont à Madère sans faire de randonnée. C’est une grosse erreur car c’est grâce à ces balades longeant des canaux – les levadas – que l’on découvre vraiment la région.Les images ci dessous se passent de commentaires.

On a clôturé le séjour par une excursion de l’est de l’île. Le guide – un beau gosse ressemblant à un héros d’une série US – nous a parfaitement expliqué l’histoire de cette région. On a découvert le pico do Arieiro, Santana avec ses maisons en toit de chaume, et de magnifiques paysages.

Une seule crainte. j’espère que ce lieu touristique ne sera pas trop bouffé par le béton. tout le long de la côte, des hôtels de luxe poussent comme des champignons. Cela ne rassure pas.

En résumé, une semaine de dépaysement total. Je pense revenir sur cette île dans quelques années pour boucler des belles randonnées.